Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 13:06
Il vaut mieux reprendre depuis le début.
Quand j'ai commencé ce blog, je ne savais vraiement pas vers où ça allait me mener. Celà ne fait pas longtemps et je n'ai toujours pas la moindre idée de la direction que je prends. Malheureusement, je constate que plus j'essaie d'avancer dans mes idées, plus je régresse, plus j'avance, plus je recule. C'est un peu comme la course de la reine rouge dans alice à travers le miroir. Il me faut aller de plus en plus vite pour rester au même endroit. Ca en devient inquiétant. Hier, j'ai voulu me changer les idées et j'ai été acheter un billet de train pour proxima du centaure. Quand j'ai fouillé dans mon portefeuille pour sortir mon moyen de paiement, quelle ne fut pas ma surprise de constater que j'avais déjà les billets dans celui-ci. Ce matin, j'ai inventé une histoire drôle que je trouvais tordante. j'ai voulu la raconter à ma femme, quand je me suis rendu compte qu'elle la connaissait déjà. Je la lui avais racontée la semaine dernière. c'est en observant ma montre que j'ai commencé à comprendre. les secondes sont en train de passer plus lentement. Le temps ralentit et est sur le point de s'inverser. je suis sur le point de revenir au début d'une boucle temporelle. mais elle a été créée par qui, pourquoi ? Je dois le rechercher, et pour commencer, 
Il vaut mieux reprendre depuis le début.

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans Divers
commenter cet article

commentaires

bardabu 13/06/2007 14:19

Si le monde peut être pensé comme une grandeur déterminée de force et comme un nombre déterminé de foyers de forces- et toute autre représentation reste imprécise, et par conséquent inutilisable, - il en résulte qu’il doit passer par un nombre calculable de combinaisons, dans le grand jeu de dés de son existence. Dans un temps infini, toute combinaison possible serait obtenue à un moment ou à un autre ; mieux même : elle serait obtenue un nombre infini de fois. Et comme, entre chaque « combinaison » et son « retour » suivant, toutes les autres combinaisons devraient s’être représentées, et que chacune de ces combinaisons détermine toute la suite des combinaisons dans la même série, ainsi se trouverait prouvé un cycle de séries exactement identiques : le monde en tant que cycle qui s’est répété un nombre infini de fois et qui joue son jeu in infinitum. F. N.

Space Freak 13/06/2007 19:42

Je prends une aspirine et j'y réfléchis

bardabu 12/06/2007 10:46

Il paraît que l'impression de déjà-vu (déjàvou) est une panne d'une région du cerveau qui gère l'excitation de la nouveauté. Sans cette excitation, la nouveauté n'en est plus une.

Space Freak 12/06/2007 12:57

Celà voudrait il donc dire que je suis condamné à ne plus éprouver aucune surprise ? Les découvertes, les planètes inconnues, tout celà me paraitra morne et sans intérêt ? Fichtre non, je ne laisserai pas ça arriver; Je reviendrai dans le temps pour empêcher cet incident. Je reprendrai depuis le début

Relka Kapec. 06/06/2007 09:31

Vous faites quoi pour tomber à chaque fois dans une nouvelle boucle temporel?
Vous êtes un voyageur du futur en panne de machine temporel?
Argh!Non!
Je ne veux en faire parti.

Mais reprenons ensemble depuis le début.

Space Freak 06/06/2007 13:21

Mais nous sommes tous prisonniers d'une boucle temporelle. Elle est seulement plus ou moins visible selon les cas. Celà peut varier, un jour, une seconde,une vie (ce genre de boucle est le plus répandu), voire la boucle ultime, de la naissance de l'univers à sa fin, puis sa renaissance, etsc, etc.  tous, nous finissons par reprendre depuis le début. Alors moi, je patiente, je vais savourer mon voyage vers la fin. Pour mieux affronter le début avec sérénité

bardabu 05/06/2007 19:41

Très amusante cette histoire qui commence dans la confession du blogger et finit dans son imagination. a la fin on garde un peu du vrai initial qui se mélange avec la fiction finale, dans un petit sentiment perplexe qui prend sa base sur le bout du nez.

Space Freak 05/06/2007 22:21

C'est le problème du blog de fiction, on cherche à rester soi même sans l'imposer aux autres. Même si on a parfois l'impression de tourner en rond... Mais reprenons depuis le début

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche