Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 23:02
            Le corps tomba comme une pierre dans l'immense océan. Nullement gêné par sa chute, Kasel-Riga nagea rapidement vers la berge d'une ile de pierre. Emergeant, il marcha quelques pas avant de se mettre à rougeoyer de tout son corps comme de la lave. L'eau se vaporisa laissant un homme-planète sec et prêt au combat. Baissant les yeux vers le sol, il vit un objet curieux pour cet endroit. Il se baissa et ramassa l'objet en question. C'était un ours en peluche. Le major Ryan eut soudain un flash du passé. Il vit son petit Thomas pleurer, puis retrouver le sourire lorsque son père lui tendit son ours. Le souvenir s'effaça, comme une fumée balayée par le vent. Les réflexes du militaire combinés aux capacités de la planète reprirent le dessus. Devant lui, se dressait une forme imposant quoiqu'imprécise. Cela ressemblait à une gelée couleur d'encre en mouvement. Kasel-Riga mit la peluche dans une des poches intérieure de son blouson et se mit en garde.

_ Soit le bienvenue en mon antre, Kasel-Riga!!! La voix venait de partout à la fois. Il ne nous reste plus qu'à fusionner, et rien en cet univers ne me résistera.

  L'homme-planète ne répondit pas. Il n'avait aucun avertissement à donner, aucune sommation à faire, il fallait attaquer, et détruire.

  Du poing, il frappa le sol. Celui-ci s'ouvrit en une crevasse qui s'élargit rapide, trop rapidement pour que la forme noire puisse s'en écarter. Elle tomba. Se relevant, Kasel-Riga écarta les bras avant de les rapprocher en un claquement de main sonore. Le sol obéit à cet ordre et la crevasse se ferma. Trop simple, se dit Ryan, et les évènements ne tardèrent pas à lui donner raison. En effet, la substance noire se mit à suinter du sol et commença à se rassembler. Mettant un genou à terre, Kasel-Riga mit ses deux mains sur le sol qui commença à chauffer, puis à devenir incandescent. Les flaques de forme noire se mirent à sauter comme de grosses balles de caoutchouc rebondissant. Toutes mues par une volonté unique, elles sautèrent en l'air pour fusionner. Se ramassant sur lui-même, Kasel-Riga sauta vers son ennemi pour lui administrer un coup de poing chargé de la colère combinée du soldat et de l'entité planétaire. Un bras surgit de la masse noire pour parer le coup. En un instant, la masse noire informe se transforma en un double sombre de son adversaire. Les deux humanoïdes se posèrent en même temps sur le sol de l'ile. Sans hésiter, Kasel-Riga fonça de nouveau. L'autre para de nouveau, ce coup et tous les coups suivants. Soudain, dans sa main, se forma une lame qui se dirigea vers le cœur de son adversaire. La lame atteignit son but, mais ne s'enfonça pas. Kasel-Riga avait eu le temps de condenser son corps pour le rendre plus dur que la pierre. Avec un sourire, il attrapa la tête noire de son alter-égo, sur laquelle il projeta son crâne. Le choc eut le bruit d'une bombe, et la forme noire fut projetée plusieurs mètre en arrière. Se relevant lentement, il n'eut pas le temps de se protéger contre les deux pieds de son adversaire, dont le choc le traina sur le sol pendant encore quelques mètres. Kasel-Riga empoigna son ennemi, le souleva au dessus de lui pour le lancer dans l'eau. Le corps noir qui heurta l'eau paraissait sans vie.

Calmement, Kasel-Riga-Ryan se dirigea vers la forme noire pour l'achever. A peine eut il fait quelques pas dans l'eau que la forme noire, jusqu'ici flottant entre deux eaux, se liquéfia pour se répandre dans tout l'océan. En un instant l'océan entier fut noir. Kasel-Riga comprit trop tard le piège. Au lieu de la peur, ce fut la colère qui le submergea. D'une rage impuissante, il frappa les flots qui n'offrirent que la résistance de l'eau. Alors il vit ses mains se teinter de noir. Le noir se répandit sur son corps, et sa haine augmenta, quasiment au point de l'étouffer. Kasel-Riga fut aveuglé soudain par une haine sans but. Levant une tête devenue couleur ébène, il hurla de colère vers le ciel sombre de la croute planétaire de Beldine. Seul, enfoui au plus profond de lui, une étincelle de conscience restait en la personne du major Ryan, qui venait enfin de comprendre la raison de cet échec: La haine enfouie dans la forme noire était plus de cent fois plus grande que la sienne, à tel point qu'il se nourrissait de la haine des autres.

Savourant cette victoire, la forme noire se mit à penser à Lambda Prime. Patience se dit il à lui-même. Quand cet univers sera mien, celui de Prime suivra aisément…

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans planet Blues
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche