Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 22:40

            Thomas Ryan se tenait devant son père. La drogue cessa d'agir à ce moment, ne lui offrant aucune échappatoire à la situation, il était stressé, en sueur, mal dans sa peau à l'idée de faire face à son père. Le visage noir foncé en face de lui ne trahissait aucun sentiment. La chose en devenait plus difficile encore. C'était le retour de trip le plus difficile de sa vie. Il lui fallait puiser profond en lui pour trouver le courage de le fixer dans les yeux. Il ouvrit la bouche, sans pouvoir dire un mot. Les mots sortirent avec peine de sa gorge.

_... Papa…

            Kasel-Riga choisit ce moment pour attaquer. Thomas évita de justesse le coup, et put même user de la force de son adversaire pour le projeter dans les airs. Kasel- Riga se réceptionna impeccablement. Se retournant, il fonça de nouveau. Thomas enfonça une des touches de sa montre. Dose un. Il fut de nouveau Wonderboy. Les deux entités se mirent à enchainer les attaques, les parades, les ripostes. Tous deux agissaient en machines de guerre professionnelles. Le spectacle était d'ailleurs difficile à suivre, tant la vitesse à laquelle ils combattaient était grande. kasel-Riga chercha la faille, mais ne la trouva pas. Wonderboy ne cherchait rien, parant les coups, se remettant en position de défense, sans chercher l'attaque. Bien des fois il vit une ouverture, mais jamais il n'en profita. Evitant une dernière attaque, il se retourna pour crier:

_ Papa!!!

  Kasel-Riga accusa le coup, une fraction de seconde, pas assez pour qu'un humain normal le remarque. Mais Wonderboy n'était pas un humain normal. Dégainant sa dernière épée, il la lança au loin derrière son adversaire, puis il fonça. Kasel-Riga décocha un coup de poing, assez puissant pour lui briser le crâne. Wonderboy évita, se plaqua contre son adversaire, et le serra dans ses bras. Il voulait lui dire d'arrêter, de ne plus écouter la haine qui n'était même pas la sienne, que même si les humains ne valaient pas tous le coup, ce n'était pas une raison pour laisser une entité noire tout gâcher. Il voulait lui dire que même si il n'était qu'un drogué même pas considéré comme humain et que ce qu'il serrait dans ses bras n'était qu'une entité planétaire ayant en lui le fantôme d'un officier militaire, ils pouvaient à eux deux faire un lien entre les hommes et les planètes. Mais il n'avait pas assez de temps pour lui dire tout ça. Tout ce qu'il put murmurer à l'oreille de l'autre fut:

_ S'il te plait, papa.

  D'abord déconcerté, Kasel-Riga se reprit, se libéra de l'étreinte de wonderboy. Agrippant ce dernier à la gorge, il le souleva du sol, arma son poing, et…

  Du coin de l'œil, il vit ce que tenait la main de son adversaire. Il avait réussi à prendre l'ours en peluche qu'il avait mis dans la poche de son blouson. Au fond de lui, la voix de Max Ryan se fit entendre, "NON!" Hurlait celui-ci. Une autre voix se fit entendre, celle du petit garçon, ancien propriétaire de l'ours en peluche. "NON!" hurlait celui-ci. Enfin une image apparut clairement dans l'esprit de la planète torturée. Il s'agissait d'un petit animal qui vivait autrefois sur Kasel-Riga, un petit animal aujourd'hui disparu, et qui risquait de disparaître définitivement s'il continuait son geste. "NON!" hurla Kasel-Riga. Lâchant son adversaire, il lutta contre la haine noire qui s'était emparée de lui. Fixant de nouveau le space freak en face de lui, il dit:

_ Thomas, mon fils…

  Wonderboy-Thomas-Ryan se jeta à nouveau sur Kasel-Riga-Major-Max-Ryan, qui le serra contre lui, pendant que le noir coulait de cette entité car la haine ne trouvait plus de point où s'attacher.

 

_ C'EST INUTILE!!!

  Les deux hommes se séparèrent pour voir la forme noire qui hurlait. Elle avait la forme d'Imperator et son visage traduisait la rage.

_ Tu ne réussiras pas à m'apitoyer avec tes stratagèmes ridicules, Space Freak, pauvre petit junkie

  En face de lui, couché sur le dos, Imperator perdait son sang de son entaille au poignet et d'une profonde blessure au ventre. Il respirait de plus en plus difficilement…

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans planet Blues
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche