Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 22:23

            Je n’ai aucun moyen de communication vers l’extérieur, mais j’espère que quelqu’un pourra un jour retranscrire ce que je suis en train de penser en ce moment. On l’a menti depuis le début, on m’a montré un cercle et on m’a frappé la tête jusqu’à ce que je dise que c’était un carré. On m’a fait bouffer de la merde et on m’a fait dire que j’aimais ça. Et j’ai même fini par y croire. S’il vous plait, quelqu’un au dessus, entendez moi, entendez mes pensées. Je vais mourir dans quelques secondes…

 

            J’ai tué plein de gens, j’ai été formé pour ça. J’ai même tué mon propre frère pour prouver ma loyauté. J’espère qu’il m’a pardonné car je vais bientôt le rejoindre. Pourquoi doit on me tuer ? Parce que j’ai regardé cet homme ? Ou parce que j’ai pensé aux papillons juste après. Je n’ai jamais vu de papillon en vrai. Je vais mourir sans jamais avoir vu de papillon.

 

            Impossibilité de transmettre, pièce parfaitement isolée. Programme insuffisant pour comprendre les interrogations. Demande transmission prioritaire à l’unité au nouveau code 666. Enregistrement à envoyer : image de foule en train d’être maîtrisée par les borgs Image de ciel bleu, feux d’artifice attentats des irréguliers, affichages dans les rues de la cité des visages des entités code A et B.

Dernières nouvelles : erreur en régression : 9.88%, 9.65%, 8.99%..... Que quelqu’un capte ces informations, s’il vous plait…

 

Une centaine de personnes, cyborgs, borgs en erreur de programmation. Tous ces gens ont été touchés par l’erreur, il faut nettoyer, purifier. Et c’est mon rôle de faire ça. Il faut faire preuve d’un certain détachement pour regarder tous ces gens, ces entités conscientes, en train d’attendre. Ils sont là, serrés, désespérés, mais je ne vois aucun signe de panique. Il y en a qui lèvent les bras vers le ciel. J’aimerais comprendre ce qu’ils pensent à ce moment là. Je ne le saurai jamais, il faut que je me fasse une raison. Je t’ai connu, A, j’ai regardé dans tes yeux, mais contrairement à tout ces gens, et ces machines, moi, je n’y ai rien vu. C’est sans doute pour ça que je ne ressens rien en voyant tout ces gens qui vont bientôt mourir. Les voilà qui lèvent tous les yeux vers le plafond, ils voient la lumière. Bientôt le métal en fusion les submerge. Ils n’auront pour la plupart pas le temps de souffrir. Nous allons pouvoir passer bientôt à la phase 2

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans L'erreur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche