Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 08:00

            Le désert s’étend aussi loin que le regard porte. Et nul vent ne trouble la tranquillité du lieu. Le sable est étalé de façon plane et régulière. Au milieu de tout ceci sont trois personnages. Peut on les qualifier d’humains ? Certes ils sont à peu près humanoïdes, il s ont deux bras et deux jambes chacun. Vêtus de robes amples et lumineuses, ils semblent être attelés à une même tâche. C’est leur tête qui peut amener des questions sur leur humanité. Le premier a une tête parfaitement sphérique dans laquelle tout se reflète. Le second a un dé à face multiple en guise de tête, quant au troisième, un tourbillon de sable permanent en tient lieu. Rassemblés autours d’un cercle de lumière qu milieu du sable, il s observent dans celui-ci les images venant d’un autre monde.

Le miroir parla :

_ Ce n’est pas moi !

_ Ni moi, répondit le dé

_ Ce n’est aucun de nous, dit le tourbillon. Nul n’aurait pu prévoir cela.

_ Alors, que faisons nous, dit Miroir ?

_ Avons-nous le choix répondit Tourbillon? Continuons.

_ Je n’aime pas cela, dit Dé. Il va me falloir analyser de nouveau les règles et recommencer les calculs.

_ Epargne toi cette peine, mon ami, je pense que les règles vont évoluer constamment à partir de cet instant. C’était le but de la manœuvre depuis le début. Nous montrer que tu ne pouvais pas tout prévoir.

_ Alors que sera le rôle de C ?

_ Il est tombé sur une suite d’évènements où son influence n’est plus si cruciale. Il lui faut trouver ce rôle, et non plus le calculer.

_ De même pour A et B, et même ce pauvre 666. La vrai question à se poser, est celle-ci : qui a mis cette farce en place ? C’est depuis le début que la situation nous a échappé.

_ En effet, mais nous ne pouvons pas revenir en arrière.

_ Que propose tu, alors, Tourbillon ?

  L’homme tourbillon lève le bras, et un vent se met à souffler, balayant le sable depuis l’horizon, sur une espace large comme une route. En s’écartant, le sable laisse place à une voie ferrée. Un train ne tarde pas à se faire entendre.

_Je propose que nous utilisions les armes de notre adversaire inconnu, et que nous nous mettions à inviter d’autres joueurs à cette partie

_ Pourquoi ce train ? demanda Dé

_ Il nous mènera vers notre nouvel invité. Prendrez vous place ?

            Le train s’arrête à la hauteur des trois humanoïdes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans L'erreur
commenter cet article

commentaires

wings.of.hope 06/04/2008 13:30

ça (re)commence bien ^^

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche