Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 08:00

            Overman regarde des cadavres. A perte de vue, il n’y a plus que ça. Cadavres d’hommes, de femmes, d’enfants, d’animaux, et même ces créatures. La ville est défigurée par toutes les soucoupes volantes qui se sont écrasées en laissant derrière elles un sillage de cadavres écrasés et de bâtiments effondrés. L’homme se ballade à travers les ruines. Un silence inhumain règne. Il ne lui prend même pas l’envie de crier pour voir s’il n’y a vraiment personne. Il marche, et marche encore. Et soudain une voix crie à coté de lui. Il a marché sur la main d’une jeune fille qui n’était qu’évanouie. D’abord interloqué, il la regarde tousser, puis, s’agenouille, l’assoit, et la prend dans ses bras. Il se félicite intérieurement d’avoir éteint son pouvoir, évitant les brûlures et les engelures à la jeune personne. Il la serre, pendant qu’elle reprend son souffle. Elle murmure un remerciement, d’un souffle, et la réalité fond sur lui. Il se sait au milieu d’une foule de cadavres, il sait qu’il a succombé à la folie, lui, le super héro qui devait sauver les innocents. Il n’a rien pu faire pour qu’ils vivent. L’homme le plus puissant de la ville sent les larmes qui ruissellent sur son visage, pendant qu’une jeune fille tente de le consoler.

 

Le satellite s’est écrasé à quelques kilomètres de la ville, mais les systèmes de sécurités ont permis à l’occupant de s’en sortir indemne. Le voilà, encore vêtu de sa combinaison spatiale, amaigri, une barbe lui mangeant le visage, l’air hagard. Il regarde à gauche, à droite, au dessus, derrière, comme s’il cherchait quelqu’un. Et le voilà qui hurle :

_ Bon, alors, vous êtes où, maintenant ? Vous êtes content ? Ca y est, vous l’avez eu votre chaos, alors pourquoi tout est pas comme avant ? Pourquoi sont ils tous morts ? Et moi, là dedans ? Qu’est-ce que je suis ? Répondez au moins à ça ! Eho ! Vous m’entendez ?

 

            Un vrai gâchis. Tout se terminait en queue de poisson. A regardait les cadavres de ses deux anciens compagnons. Il se disait que leur conversation incessante et sans but allait sans doute lui manquer, un jour, mais pas maintenant. 666 était là, lui aussi. Curieusement, il ne semblait plus perplexe.

_ Aurais tu trouvé les réponses à tes questions, mon ami ?

_ Non, mais un nommé Relka Kapec m’a appris à ne plus me laisser ralentir par ces questions.

_ Alors, où allons nous ?

_ Encore une question, monsieur A ? Je dirais qu’il n’y a plus rien pour nous dans cette ville ; Il y a d’autres humains, et d’autres Borgs sur cette planète. Allons les voir.

_ Alors c’est fini.

_ Ce chapitre est fini, monsieur A

_ Une dernière question, 666.

_ Si vous voulez

_ Pourquoi ?

_ Parfois, il faut accepter le fait qu’il n’y a pas de réponse. Allons-y.

  Peut être tout cela avait il été une erreur, depuis le début.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans L'erreur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche