Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 08:00
début de l'histoire

Lambdaparc, planète de verdure et de métal, où les forêts et les prairies côtoient les mégapoles métalliques et brillantes

Lambdaparc, planète de contraste, gouvernée par le métal, mais régie par la chair. Lieu où les hommes comme les machines sortent à la chaîne.

Lambdaparc, où le Griffon, vaisseau terrien d’une autre dimension, vient d’atterrir. Une rambarde de métal en sort pour laisser sortir deux humains et un petit robot bleu. Le premier, torse nu, se tient à la rambarde. Il est visiblement fatigué et se tient légèrement voûté. C’est sur son épaule nue que le petit robot humanoïde se tient assis. Derrière lui, un autre homme, au visage quelconque avance d’un pas hésitant. Face à eux, des rangées de robots identiques, au garde-à-vous. L’un d’eux, au milieu de la première rangée exactement, s’avance vers les nouveaux venus. Son visage androïde bouge pour exprimer un équivalent de la joie. David est incommodé par la grimace exprimée par le visage de métal et de plastique. Une voix masculine et monocorde sort du haut-parleur situé au niveau de la gorge

« Au nom de toute la population robotique de Lambdaparc, je vous souhaite la bienvenue sur notre planète, O Imperator. »

Quelque chose cloche, David le sent. Il prend une longue inspiration avant de parler

_ Où sont les clones ?

  La surprise ne faisant pas partie des expressions programmées dans le visage du robot, David continue à voir le visage qui l’avait accueilli sourire, tout en gardant le silence pendant quelques secondes.

_ Les clones vaquent à leurs occupations quotidiennes, monsieur. Souhaitez vous que nous vous en synthétisions quelques uns pour vous assister ? Vous semblez fatigué, peut être souhaitez vous être conduit dans vos appartements

_ Ouais. Je sors d’une minute de conduite de vaisseau assez pénible, je dois dire. J’ai besoin d’une douche, de protéines, de sucre et d’autres hydrates de carbone. Pouvez vous nous conduire, moi et mon escorte ?

  Plusieurs robots s’écartent dans un mouvement qu’on aurait dit chorégraphié. Un petit vaisseau de métal atterrit dans l’espace ainsi dégagé.

_ Veuillez prendre place, dit le robot.

_ Merci… Comment dois-je vous appeler, au fait ?

_ Je suis l’un des derniers d’une nouvelle série, vous pouvez m’appeler Isaac A.

  Imperator commence à trembler. La sueur sèche sur son corps et le refroidit plus que nécessaire.

_ Survivant, passe moi ta veste, s’il te plait.

Isaac dévisage le clone, avant de se retourner vers Imperator.

_ Que doit on faire de ce clone périmé ?

_ Il m’accompagne ! Ne vous avisez pas de lui faire subir quoi que ce soit !

_ Qu’il en soit fait selon vos ordres. Je vous accompagne.

  Le siège dans le vaisseau est confortable, mais son dossier est curieusement bas.

_ Comment se fait il que je ne puisse pas reposer mes épaules ?

_ Excusez notre négligence, O Imperator. Ce vaisseau est à la base conçu pour Lambda Prime, et le dossier est bas pour lui permettre de déployer ses ailes ! Nous aurions du l’adapter à votre morphologie.

_ Ah, d’accord.

  Au moment où le vaisseau décolle, David voit par la fenêtre tous les robots se tourner vers lui et lever le poing en scandant « IMPERATOR ! IMPERATOR ! IMPERATOR ! » Cela lui fait froid dans le dos. Décidément, quelque chose cloche. Le vaisseau s’élève de quelques mètres avant de partir droit devant lui. David peut à loisir observer les rues de la ville où circulent clones et robots. A son passage, les robots s’arrêtent et lèvent le poing. Quant aux clones, au mieux, ils lèvent les yeux et arborent un air franchement hostile au nouveau venu.

_ C’est pas gagné, se dit David.

  Le vaisseau se pose sur une plate-forme au milieu d’un bâtiment gigantesque

_ Suivez moi, dit Isaac. Je pense que vous souhaitez vous reposer en premier. La journée a du être longue, et celle de demain sera tout aussi chargée.

  La chambre ne plait pas vraiment à David,  mais elle est pourvue d’un lit, c’est l’essentiel. Il donne congé au robot et au clone avant de s’écrouler sur le matelas moelleux. Allongé sur le ventre, le corps au repos, les yeux fermés, il peut enfin faire un bilan des actions de la journée. Et soudain il a la réponse à sa question. Il sait ce qui clochait. Relka ! Il n’arrive plus à communiquer avec Relka Kapec…

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans Effacement
commenter cet article

commentaires

SAD 11/04/2009 08:47

ARG j'suis perdue là c'est qui Relka???

Space Freak 11/04/2009 19:54


Pour répondre à ta question miss SAD, Relka Kapec est le personnage central d'un blog, dont l'auteur s'appelle aussi Relka Kapec, et qui co-écrit cette histoire. Lors de notre aventure précédente, Lambda Prime m'a directement injecté l'unité centrale de ce robot
dans le crâne.. Je crois que je vais faire un petit chapitre récapitulatif histoire de remettre les choses dans leur contexte. A suivre donc...


Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche