Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 08:00

Le bureau du maire est un exemple d'emplacement fonctionnel. Pas de fioriture, pas d'oeuvre d'art, une utilisation optimale de la lumière naturelle, un bureau simple, quelques chaises et au dessus de la tête du maire, une seule devise
"soyez bref, même un sourire est une perte de temps"
Parmi les chaises placées devant le bureau, deux étaient recouvertes de sac poubelle, attention particulière réservée aux représentants zombies. Le maire, un petit homme chauve à la mise impeccable et aux lunettes rondes, les reçut sans artifice

_ bien messieurs. Quel est votre bilan et quelles sont vos revendications ?
_ J'ai pensé, dit Donatien, que, étant donné, que monsieur Sto est là, nous pourrions commencer par le deuxième point, le premier étant tout à fait satisfaisant pour nous.
_ Monsieur Sto ? dit le maire en levant les yeux. Ah, oui, le héro de la ville! Enchanté, monsieur Sto, je suis Maximilien Kovax, le maire de cette ville.
 Sto n'eut pas le temps de répondre que Bruno reprenait la parole
_ Nous pensons qu'il est temps d'instituer des quotas. Selon les semaines, les résultats de monsieur Sto sont trop irréguliers pour pouvoir les harmoniser avec les nouvelles embauches, c'est un souci terrible, d'autant que les résultats ont l'air inversement proportionnels au nombre de zombies en activité.
_ Attendez, dit Sto, c'est quoi cette histoire de quotas ?
_ Bah, c'est pas compliqué, dit Spot, plus vous en tuez, plus ils doivent embaucher, et moins il y en a, plus vous en tuez. Des fois ils ont du mal à suivre. Alors, ils veulent que vous en tuiez un nombre fixe, c'est bien ça ?
_ Je n'aurais pas dit mieux, dit Donatien.
_ C'est en effet, une idée constructive, intervint le maire, mais monsieur Sto n'est pas sous ma juridiction. Il travaille en free-lance. Vous aurez remarqué que je le rencontre aujourd'hui pour la première fois.
_ Encore heureux, dit sto. Moi, je me bat pour qu'il n'y en ait plus des zombies!
_ Je suis conscient de ce fait, dit Bruno, en réponse au maire, mais il vit dans votre ville, et doit se conformer aux lois.
_ Je pense que l'affaire doit se résoudre entre vous.Moins il y a d'intermédiaire, mieux l'affaire évolue, je l'ai toujours dit.Ah au fait, je n'ai pas été présenté à votre compagnon. Monsieur ?
_ Spot, modeste statisticien, monsieur le maire
_ Ah, oui, le gérant de l'hôtel m'en a parlé. Très bien. enchaînons, messieurs.
  Sto prenait la tournure des événements avec de plus en plus de philosophie, ou alors de déprime. Il était assis, la tête dans les mains, à réfléchir, ou alors à pleurer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lina Carmen 30/10/2010 20:06


Bonsoir !
trop fort le maire qui demande au héro de ne tuer qu'un nombre fixe de zombies pour stabiliser l'économie de la ville...
Vraiment, j'adore ton humour !
Bonne soirée.
Lina


Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche