Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 08:00

Il s’agissait de barque, sans moteur ni rame. Les gardiennes, toutes aussi grandes et belles, et toutes vêtues de robes noires, accueillirent leur sœur retrouvée. Sans m’adresser un mots, elles m’invitèrent à prendre place dans une barque. Le voyage vers la cathédrale se fit en silence.

D’immenses portes noires se fermèrent derrière moi lorsque j’eu passé le seuil. Tout ce lieu était fait d’un cristal noir. Régulièrement, sur les murs, des candélabres soutenaient un cristal blanc rayonnant d’une lumière blanche aux reflets verts. La construction avait plusieurs étages. Je suis resté à admirer l’architecture quelques instants jusqu’à ce qu’une des gardienne pose sa main sur mon épaule pour m’inciter à la suivre.

Je me suis retrouvé dans une chambre sobrement meublée. Un lit et deux chaises. Le capteur situé sur mon poignet m’indiqua que l’atmosphère était respirable et que la température était correcte. Je pus donc retirer mon casque. J’étais assis lorsque des coups se firent entendre à la porte. Je répondis et la porte s’ouvrit.

  Une petite femme, de noire vêtue, telle les gardiennes, entra dans la chambre. Elle s’appuyait de sa main gauche sur une canne de cristal noire. Elle tenait dans son autre main un plateau garni. Elle était visiblement âgée, et visiblement sage.

_ J’ai pensé que vous pourriez apprécier une petite collation après votre long voyage. Me dit elle en souriant.

Son sourire avait quelque chose de rassurant .

_ Je vous remercie. Laissez moi prendre ce plateau. Dis-je

_ Merci jeune homme. Je vois qu’on a omis de vous préparer un endroit où le poser.

Elle tendit la main vers le sol de la pièce. Une partie de mit à onduler comme un liquide, et une colonne de cristal s’en éleva jusqu’à la hauteur de ma taille. Le sommet de cette colonne s’évasa, s’aplanit et plus rien ne bougea. Il y avait une table désormais dans la chambre. La dame m’invita à y poser le plateau.  Nous nous sommes assis chacun sur une chaise.

_ Je m’appelle Khéra, me dit elle. Je suis la doyenne et la formatrice des gardiennes. Sachez que nous vos sommes reconnaissantes d nous avoir ramené Brilla.

_ Elle s’appelle donc brilla ? C’est un joli nom. Je n’ai que peu de mérite en vérité.

_ Je me trompe où notre gratitude vous dérange ? me demanda-t-elle

Je la regardai, mais son visage ne reflétait aucune malice.

_ Je faisais partie de ceux qui ont détruit son temple, et ce qu’il protégeait, dis-je. C’est pour cela que je ne pense pas mériter ces remerciements. J’essaie juste de réparer ce que j’ai fait.

_ Brilla m’a raconté. Vous vous êtes mis en fâcheuse posture pour elle. Pourquoi avez-vous fait tout  cela ?

_ Parce que je n’avais plus rien à perdre.

  Khéra me regardait. Son regard était compatissant. Elle se leva.

_ Mangez, mon ami, puis reposez vous, dit elle. Vous pouvez rester aussi longtemps que vous le souhaitez.

Elle sortit. Je suis resté quelques instant assis sans bouger avant de me lever à mon tour pour retirer le reste de ma combinaison.

Le repas était frugal mais il me suffit. Après avoir mangé, je regardait l’étendue d’eau par la fenêtre de ma chambre. Le soleil avait disparu à l’horizon. La mer était bleue et lumineuse dans la nuit. Sous le ciel étoilé, le spectacle était magnifique.

Je me couchais, m’endormis bientôt  et rêvais de Serena.

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans histoires courtes
commenter cet article

commentaires

Malek 01/10/2010 13:50


Passage agréable à lire! Je m'intéresse à ta petite histoire, et je ne manquerai pas de lire la suite.

A bientôt !


Space Freak 01/10/2010 14:07



Elle est terminée depuis l'article publié aujourd'hui. Je suis quand même anxieux de savoir si la fin va plaire



Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche