Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 08:00

Il y eut un moment précis dans la journée de Philippe Sto où celui-ci se remit à croire en Dieu.

 

   Il faut dire que les événements ordinaires qui se produisaient dans Apocaville n’étaient pas vraiment du genre à réjouir le croyant. Autant, les invasions extraterrestre avaient tendance à faire du dégât, autant les hordes d’automobilistes fous furieux qui voulaient prendre d’assaut la ville une fois par mois laissaient des saletés partout, et l’invasion hebdomadaire de zombies laissait une odeur assez déplaisante, si on ajoute en plus les divers super vilains qui veulent faire régner leur loi, ça ne laissait pas beaucoup de temps et d’espoir au héro local, Philippe Sto.

 

  Celui-ci, assez modestement d’ailleurs, ne se définissait que comme un héro semi-super. Comprenez par là qu’il se savait normal à hauteur 87.5%. Les 12,5% restants étant constitués de son bras gauche, assez costaud pour soulever une voiture, un éléphant, voire un quadriréacteur boeing 707 auquel dont on aurait fait descendre les passagers et l’équipage, et vidé les réservoirs et la soute.

 

  Ce jour là donc, il ruminait de sombres pensées, qui le ramenaient à la déplaisante expérience de la présence d’un statisticien nommé Spot, dont la personnalité mêlait une insupportable naïveté à une propension exagérée à faire des statistiques, pour la plupart hors de propos et inutiles. L’expérience avait aussi cela de déplaisant que le personnage s’intéressait à une période de la vie de notre héro sur laquelle ce dernier s’appliquait à faire tomber un voile d’oubli, avec l’aide de l’autre principal intéressé, le professeur Cérébro. Disons que l’histoire a rapport avec un presse-purée, nous n’en savons pas plus.

 

  Il avait remarqué, évidemment, la totale vacuité de la ville, mais ça ne remontait pas son moral, miné par l’absence de grosse baston lors de la dernière invasion extraterrestre. Tout au plus se disait il que l’absence de la quasi-totalité de la population d’Apocaville lui laissait une chance de ne pas être harcelé par le statisticien monosyllabique cité plus haut. Mais, alors qu’il déambulait dans les rues, il vit ce dernier s’approcher, lui faisant des grands signes de la main. Ce fut à ce moment que Philippe Sto recommença à croire que Dieu existait …

… Et que ce dernier lui en voulait à mort

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche