Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 08:00

Ca faisait longtemps, n'est-ce pas ? Pourquoi ce silence si longtemps ? Il y a bien une explication mais elle est banale, et barbante. Place à un poeu de SF, plutôt. (Oui, le monde moins ordinaire n'est pas encore de retour, mais j'y travaille..)

 

Rash

 

 _ Papa, papa !

Quelque chose ne va pas. Tom l’a su avant même d’entendre les cris de son fils, avant même d’ouvrir les yeux. Il se relève d’un coup.

_ Papa ! Papa !

La lumière qui filtre des volets est jaune orangée, une lumière de fin d’après midi mais plus intense, alors que c’est le matin.

_ Papa !

  Stéphane crie depuis le jardin.

  Sans même prendre le temps de se mettre quelque chose sur le dos, Tom sort du lit, puis ouvre la fenêtre et les volets en grand.

_ Papa !

 La première chose qu’il voit est Stéphane, qui continue à l’appeler

_ Papa ! Il y a… Regarde, papa !

A perte de vue, les champs, les prairies, les forêts qui avaient couvert cette planète, tout a disparu, remplacé par ce sol noir charbon, veiné de rouge lave. Et ce n’est pas ça le pire.

_ Papa ! Qu’est-ce que…

_ Stéphane ! Rentre ! Tout de suite !

 

            Planète Gaïa, six ans plus tôt

Assis en tailleur sur le sol herbeux, Tom contemple sa nouvelle demeure. Une femme est assise à coté de lui.

_ La maison la plus écolo qui soit, dit elle. L’électricité provient de la lumière de son soleil, l’eau provient du puit et sa purification n’implique aucun produit chimique. On ne va pas faire les mêmes erreurs que sur Terre ici.

  Tom se lève. Il promène son regard autours de lui. Les plaines, les montagnes, les forêts, tout respire la vie.

_ Les espèces terrestres s’acclimatent très bien ici, continue la femme. Beaucoup d’espèces disparues sur Terre semblent prospérer. Nous devons surveiller leur évolution, bien entendu, mais nous sommes très optimistes. Je crois pouvoir dire que nous avons ici la première terraformation réussie à 100%

_ Merci, professeur. Je coupe la communication.

  Tom presse un bouton situé sur son bracelet et l’image 3D de la femme disparaît. Fermant les yeux, il inspire longuement. L’air a une odeur particulière ici, ou plutôt une absence d’odeur. Cette planète est propre, et peuplée de gens qui vont tout faire pour qu’elle le reste. Une légère secousse fait tressaillir Tom, mais il se calme aussitôt. Ce genre de secousse est habituel ici, le professeur leur a même donné le surnom de « pulsation »

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans histoires courtes
commenter cet article

commentaires

Nadège 29/08/2010 12:39


J'aime beaucoup ce début.
C'est bien écrit, je trouve (^_^)


Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche