Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 08:00

Je dépoussière un peu le blog pour mettre ne ligne mes participations au dernier concours du forum "autres-mondes" où j'ai terminé premier (youpi!)

 

Le premier texte , et vainqueur est "On the rocks"

 

 


Il est universellement reconnu que l'homme peut parfois faire des bourdes monumentales. selon le tribunal moral martien, il était d'ailleurs reconnu que l'homme n'était pas bon, les juges l'ayant goûté. même l'ordinateur venusien XZ3232 avait jugé l'homme dangereux. En même temps, il avait prévu la fin de l'univers pour 2153 en 2712 ce qui lui avait valu bien des railleries de ses détracteurs. à la suite de quoi, l'ordinateur boudait, refusant de faire le moindre calcul. Néanmoins, l'être humain passait pour relativement con auprès des différentes races extraterrestres intelligentes connues. Mais il arrive parfois qu'un homme exceptionnel voit le jour, un individu comme nul autre avant lui. Un con de classe intergalactique qui surpasse tout c qu'on a pu voir avant lui. Celui qui fera la bourde la plus gigantesque. Et malheureusement, cet homme, il était là.

 

Daniel Pouare, c'était son nom, était destiné à faire la quintessence des conneries.
D'une intelligence des plus moyennes, Pouare avait du son escalade sociale à deux choses: sa forme physique exceptionnelle et son incroyable aptitude à rejeter sur d'autres la responsabilité de ses fautes.

Terreur des porteurs de lunette à l'école, puis meilleur faucheur de copine au lycée, il embrassa à sa sortie de l'école une carrière militaire, seul domaine d'activité où il pourrait se défouler avec des félicitations. la encore, sa principale compétence lui fut d'une grande aide.

Considéré comme un élément exemplaire, il fut plusieurs fois décoré pour bravoure au combat pour des batailles où son seul mérite avait été de fuir.

Passé officier, il envoya des milliers d'hommes à une mort certaine sans raison tactique valable, mais sans jamais être inquiété. à force d'incompétence, il finit par être nommé général, et participa à la plus grande négociation de paix jamais vue dans l'univers.

 

Cette conférence s’annonçait des plus tendues, chacune des parties en présence ayant apporté une télécommande destinée à actionner une arme des plus destructrices, et les humains qui voulaient toujours faire mieux que les autres, avaient apporté celle d'une arme capable de détruire l'univers. C'est cette commande, prête à être actionnée qui trônait à portée de main du général Pouare, qui siégeait avec le président des états unis du humains. Le drame se mit en place.

Curieusement, l'élément déclencheur se trouva être à des milliers et des milliers de kilomètres de là, dans l'espace. D'une comète, se détacha un morceau de glace, qui se mit à foncer vers la planète où se passaient les négociations.

Fruit du hasard ? Intervention divine ? Objet du destin ? Ça reste encore à déterminer. Toujours est il que le morceau de glace prit une trajectoire qui visait directement la nuque du général Daniel Pouare. Il accéléra, puis pénétra dans l' atmosphère. Le frottement de l'air affina le morceau de glace qui prit la forme d'une aiguille, certe de plus en plus fine, mais capable de traverser les parois du bâtiment des négociations, ce dont il ne se priva pas.

A l'intérieur, alors que les négociations étaient de plus en plus tendues, un bruit terrible se fit entendre, imposant le silence. Un trou dans le mur se trouvait derrière le général Pouare. Oh, celui ci allait très bien, les négociations l'avaient tellement ennuyé qu'il s'était assoupi sur la table, déplaçant sa nuque hors de portée du glaçon. Le destin frappa dans sa main rageusement, l'entité divine se donna une grande claque sur le front, quant au hasard, il haussa les épaules, blasé. Ce fut à ce moment que Daniel Pouare se réveilla tout à fait et regarda l'endroit où se trouvait le morceau de glace, et où tous les regards convergeaient, à savoir son verre de whisky. Alors il réagit, comme ses hormones et son caractère lui ordonnaient. Il se mit debout, leva au dessus de sa tête son poing serré, et hurla « J'avais dit que je voulais mon whisky sans glace !!!!! » puis il abattit son poing sur la commande de l'arme ultime terrienne.

 

Les regards des différents participants se tournèrent alors vers lui, effrayés, accusateurs et ahuris. Les réflexes de Pouare le firent réagir aussitôt. Il lança immédiatement « C'est pas moi ! C'est... » Il n'eut pas le temps d'argumenter... Il était 21h53

 

Imaginez que tous les corps celestes soient des grains de maïs et que l'univers soit un gigantesque four à micro onde, c'est à peu près l'effet que fit l'arme terrienne. Quoi le sucre ? De toute façon il n'y a plus personne après ce traitement pour en manger du pop corn galactique.

Le seul truc un peu vivant qui restait à flotter dans le vide était un écran à la lumière faiblissante, un écran appartenant anciennement à l'ordinateur XZ3232 et où on pouvait encore lire « Tas de cons, je vous l'avais bien dit !!! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans histoires courtes
commenter cet article

commentaires

Zordar 15/05/2012 13:10

Un très drôle apéro apocalyptique !

Alice 03/05/2012 15:47

Bwarf ! Moi je le préfère salé mon pop corn... galactique !
C'est pas flatteur pour la junte militaire, mais c'est vrai que, bon, il y a des cons partout. Peut-être même que c'est pas vraiment sa faute s'il est si con :-)
Après tout, on est trop con de laisser les cons avoir autant de pouvoir de nuisance.

Selene-C 20/04/2012 22:08

Apocalyptiquement apéro & pop-corn ...

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche