Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 08:00

Le samedi s'était éteint, et il fut suivi d'un dimanche qui fut qualifié de "reposant" par les uns et "sans intérêt" par les autres. Puis vint un lundi plein de promesse qui se révéla finalement assez morne. Ce fut le mardi que les événements reprirent.
Ce jour là, la ville d'Apocaville fut réveillée par un soleil morose. Les habitants se levèrent et le manège immortel des gens se rendant à leur lieu de travail reprit. Un défilé de faces moroses, le monde dans les transports en commun, les grognements des gens qui n'arrivaient décidément pas à se lever tôt, etc...
Une heure après le début, le mouvement s'inversa. La foule reflua vers les habitations dans une panique amollie par l'habitude et l'heure encore matinale. Les gens se rendaient dans des abris sûrs en traînant les pieds.
Puis les rues furent vides. La menace s'approchait, mais le silence régnait encore. Soudains deux individus firent leur apparition. Il s'agissait de fist, encore une fois sur la brèche, et de Spot, qui n'avait rien trouvé de mieux que de le suivre à nouveau Ils arrivaient en trottinant.
_ Des petites foulées, disait Fist. Avec eux, ce n'est pas une question de vitesse, mais d'endurance. Ils ne courent pas, mais il ne s'arrêtent jamais.
  Spot soufflait et souffrait de cet exercice imposé. il faut dire qu'il n'a pas vraiment l'habitude du sport.
_ On peut pas... hfff hfff... faire une pause ? demanda-t-il ?
_ Pas avant d'être dans un lieu relativement sûr.
_ oui mais là.... hfff hfff... vous allez me tuer si on continue.
_ Ah, mais si on s'arrête, c'est eux qui vont s'en occuper. Allez, on y retourne!
  Et les deux compères reprirent leur course, l'un gaillardement, l'autre comme un galérien.
La rue fut de nouveau vide. Personne ne vit donc la page de journal voler doucement et se poser par terre.
 C'était le numéro du "tout va bien" du jour. En gras on pouvait lire le titre


" C'est mardi! Aujourd'hui, c'est zombies!"

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 08:00

On distinguait trois yeux distincts qui venaient du fond du vaisseau. Les tentacules s'agitaient frénétiquement vers nos héros. Fist bandait les muscles, Killmachine arma ses bazookas, et Cérébro fermait les yeux en vue de l'affrontment mental qui se préparait... Spot regardait en croquant des bonbons. Quant aux soldats pendus, ils dormaient.


"GLOURG????!!!" Le mot sortait de la bouche de Cérébro. Les deux autres se tournèrent vers lui. Spot conclut d'après le ton que ce mot devait bien signifier "quoi"


" Blagourf shluig sprot klatui? " continua Cérébro
_ Heu... Cérébro, tu peux nous traduire ?
_ Un instant, florps gjuit splef duit... Les gars, il s'agit d'un malentendu...

    L'après midi touchait à sa fin. Les vaisseaux déposaient au sol les véhicules militaires aussi doucement qu'ils les avaient pris. Le commandant fut le dernier. Ceci fait, les vaisseaux s'en allèrent l'un après l'autre.
_ Si j'ai bien compris, il y a à l'autre bou de la planète un genre de stade pour un sport d'extra-terrestre, et aujourd'hui c'était le seizième de finale
_ C'est un peu plus compliqué, vu qu'il y a trois équipe qui jouent à chaque fois, mais bon, ça c'est secondaire
_ Bref, les limites de notre ville correspondent aux limites du parking des vaisseaux.
_ Oui, c'est ça.
_ mais alors pourquoi enlevaient ils les soldats ?
_ Bah, certaines coutumes sont communes aux extra-terrestres et aux humains. et parmi celles ci, les vendeurs de jouets à la sauvette sur les parkings.
_ Mais il n'y avait pas de vendeur.
_ Ils m'ont dit qu'ils l'attendaient, et qu'ils se servaient en attendant.
_ Dis moi, Fist, de manda Spot. Ca se passe toujours comme ça les invasions mensuelles ?
_ Bah, pas tout le temps, parfois il y a de la baston
  le super héro d'Apocaville, sa mission terminée, s'en alla glorieusement dans le soleil couchant, les mains dans les poches, en gromelant.
_ M'sieur Cerebro
_ Appelez moi Doc, monsieur Spot.
_ Doc... Est-ce que vous pourrez me parler un jour de cette histoire de presse-purée ?
_ Je ne peux pas, j'ai promis de ne pas en parler.


Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 08:00

Philippe Sto, dit fist, était assis, l'air consterné, sur la place passager dune jeep, en train de regarder les gesticulations d'un statisticien nommé Spot
_ Tu sais, tu peux t'arrêter, maintenant. on est déjà en train de flotter, maintenant.
_ YOUHOU!NOUS LACHEZ PAS ON ARRIVE! ah, oui, c'est vrai. Merci, monsieur Sto.
_ Et puis arrête de m'appeler monsieur sto, ça m'énerve. Appelle moi Fist, comme tout le monde.
_ D'accord, Fist. Tout va pour le mieux, non ?
_ C'est un point de vue. D'un autre coté, nous sommes en train d'être aspiré par un vaisseau spatial, membre d'une armada que j'imagine belliqueuse, et que je sais nombreuse. Nous ne savons pas à qui nous allons avoir à faire, et tout ce que j'ai pour moi, c'estun statisticien, un bras gauche, un cyborg dépressif et un télépathe qui a encore une dent contre moi.
_ Oui, mais à part ça tout va bien. Alors pourquoi cet air si sombre ? C'est à cause de cette histoire de...
_ Tu redis une fois le mot "presse-purée" et je te fais avaler tes dents, ta machoire et tes doigts en dessert!
_ D'accord. Ca me fait penser que j'ai faim. Y a rien à manger dans une jeep ?

La voiture était arrivée dans le vaisseau. L'intérieur, tout de métal luisant, était éclairé par une lumière centrale, qui faisait apparaitre de soldats et des véhicules ous attachés par un gende de fil de lumière ai plafond du gigantesque vaisseau.
Tandis que le statisticien farfouillait dans le coffre et les autres compartiments de la voiture militaire, Fist, l'air grave, descendit de son véhicule. Killmachine et Cérébro, arrivés avant lui, se préparaient déjà à l'affrontement. Des bras du cyborg étaient sortis deux lance-roquettes, tandis que Cérébo avait mis son casque amplificateur d'onde cétrébrales.
Fist, quant à lui, avait sorti de ses poches deux gants noirs qu'il enfila rapidement.
Soudaint, dans une curieuse umière bleue, une forme se matérialisa. On vit d'abord un oeil, et de multiples tentacules. glissèrent sur le sol du vaisseau.Les surhommes étaient prêts au combat
Spot, quant à lui, était ravi. Il avait trouvé un sachet de bonbons qu'il grignotait, assis dans la jeep, au meilleur endroit sans doute pour profiter du spectacle

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 08:00

Spot observait attentivement les soldats, leurs véhicules et leurs armes, et principalement qui ou quoi se faisait enlever par les soucoupes volantes. La main droite sous le menton, il avait l'air d'un penseur. Son air studieux ne fut pa interrompu par la feulle de papier, emportée pa le vent, qui vint se plaquer sur son visage
_ aucune importance, dit il d'une voix étouffée, j'ai déjà trouvé.
Il retira la feuille qui se révéla être la première page d'un journal
"Tout va bien" c'était le nom du journal
en dessous "première bonne nouvelle de la journée: si vous lisez ce journal, vous êtes vivant"
et en dessous le premier gros titre: " Aujourd'hui, c'est la visite de nos amis les martiens!"
_ Ah, vous avez trouvé le journal ? dit Sto
_ Il a un titre curieux, non ?
_ Le rédacteur en chef est un optimiste invétéré, vous devriez aller le voir, je suis sûr que vous lui plairiez
_ Il aime les statisticiens ?
_ Il aime tout le monde. Je crois que ce serai la seule personne qui puisse vous supporter.
_ Mais pourquoi êtes vous aussi sombre, monsieur Sto ? Faudra un jour que vous me parliez de cette histoire de presse-purée
_ AH, COMMENCEZ PAS HEIN?
_ bon, bon. Allez, au boulot.
  D'un pas résolu, Spot se dirigea vers une jeep, dont le conducteur n'avait pas l'air fier
_ Excusez moi, jeune homme ?
  Le jeune homme en question, un blondinet en costume kaki, avait un teint qui virait à la couleur yaourt
_ Monsieur ?
_ J'ai toutes les raisons de croire que votre véhicule va être enlevé par la soucoupe qui est devant,
_ Ah bon ?
  Le visage du jeune soldat blanchit davantage, ce qui ne manqua pas de surprendre Spot, qui commença à comprendre le sens de l'expression "plus blanc que blanc"
_ Je vous propose de quitter ce véhicule, de me confier votre manteau, et de fuir en criant comme une fille, celà vous convient-il ?
  Le soldat enleva son manteau en une seconde, sortit de la voiture, et se retourna vers Spot pour lui dre
_ Je préférerais crier comme un homme, ça ferait plus viril, non ?
_ Sans doute, mais vu votre constitution, je ne pense pas que vous ayez une voix de baryton
_ Bon bah, tant pis. Iiiiiiiiiiiiih!
  Le soldat partit en courant comme une fille, et passa devant Sto, qui rejoignait Spot.
_ Ah, montez, ça va bientôt partir.
_ laissez moi deviner, dit Sto en montant dans la voiture. Vous avez fait une étude sur ce qui a été enlevé par les extraterrestres et vous en avez déduitque cette voiture a toutes les chances de se faire enlever, c'est ça ?
_ A peu près, mais vous savez, il y a toujours les impondérables. Aussi, je vais tâcher d'orienter la chance en notre faveur.
  Mettant la veste du soldat, Spot se mit debout sur le siège du conducteur et commenca à agiter les bras
_ YOUHOU ON EST LA, FAUT NOUS EMPORTER, YOUHOU !!

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 08:00

Les soldats se faisaient décimer. C'est ce que j'ai trouvé de mieux pour décrire la situation. De temsp en temps , un tank s'essayait à un timide "boum!" mais c'était pour voir son projectile se faire absorber par les boucliers invisibles des vaisseaux. Vaisseaux, qui toutes les minutes, aspiraient un soldat, une jeep, ou autre chose, sans autre forme de procès. C'est devant ce spectacle que notre groupe arriva.
_ Et maintenant, on fait quoi ? Demanda Cérébro.
_ Il va falloir entrer en contact.
_ Glouirg hablo klaboui scloin bloub!
_ C'est bon, bob, tu peux couper la radio, Cérébro a compris maintenant
_ Je veux bien, moi klabou shlurp groumb brop mais à cause de votre idée de demander à cérébro klif phtlug pron glourg glourg de traduire ce truc maintenant je suis bloq... pruif shtlon fluirb brod bloq... gruuuumpg bloqué Ah, zut! clicq! ah, ça y est, ils ont coupé la communication, ça va mieux.
_ Bon, dit fist. maintenant, on va aller demander à voler vers le gros vaisseau là devant. Le pilote de l'hélicoptère de l'armée est un ami, il nous laissera monter.
_ Cet hélicoptère là ? demanda Cérébro en désignant un appareil qui semblait flotter mollement, les pales intertes, vers un des vaisseaux spatiaux.
_ C'est pas grave, on va trouver autre chose.
_ Bon, dit Bob, moi, j'y vais.
  Déchirant sa chemise, deux réacteurs sortirent du dos du cyborg. Ils s'allumèrent, et Bob s'envola en route vers les vaisseaux
_ Et bien, puisque c'est comme ça, j'y vais aussi. Dit cérébro
_ Vous avez des réacteurs vous aussi ? Demanda Sto
_ Je n'ai pas besoin de moyens aussi grossiers, moi, je vole grâce à la force de ma pensée.
croisant les bras, Cérébro ferma les yeux et se concentra. Sa tête faisait penser à celle d'un constipé assis sur le trône. Il s'éleva dans l'air, se retourna et commença à voler doucement vers le vaisseau.
_ Pourquoi vole-t-il la tête en bas ? demanda Spot.
_ Ca irrigue mieux son cerveau. N'empêche qu'on a l'air con, maintenant. Je sais toujours pas comment me rendre là-haut, moi
_ J'ai peut être une idée, dit Spot

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 08:00

Une bien étrange équipée de héros courait vers l'aventure. Enfin courait, c'est peut être exagéré. Ils marchaient, mais vite. En tête se trouvaient le trio killmachine-Fist-Cérébro. Le premier parlaitune langue bizarre formée principalement de "glou" ou de "hargloin"
_ Vous commencez à comprendre doc ? demanda Fist à Cerebro
_ Ca fait juste dix minutes que j'écoute. Je sais que j'ai des capacités, mais je ne fais pas de miracle.
_ Gloubi gloin glorg hargloin, shhhhluurp! Klog shloub Kriiiiiii wake me up, when september ends!
_ Reviens sur l'autre fréquence, bob, on a besoin de toi sur ce coup!
_ non, mais ça me fatigue ces interférences, monsieur Sto. Et puis j'aime bien cette chason, je peux pas juste l'écouter celle là ?
_ S'il te plait, Bob, c'est le destin du monde qui est en jeu!
_ Z'êtes pas fun, décidément  GRRRRRZZZZ blouirg shlug plak plak
  Derrière ce trio, suivait Spot.
_ Comment vous savez qu'il s'agit de nos extraterrestres, monseur Sto ?
_ De la pure logique, dit Fist; C'est incompréhensible, donc c'est extraterrestre, et les seuls dont nous pouvons capter les émissions sont ceux qui nous envahissent aujourd'hui. Ca avance la traduction, Doc ?
_ Poussez pas pépé dans les orties! Je vous rappelle qu'il y a encore un an de ça, j'avis réussi à prendre possession de votre esprit et à vous faire prendre pour un presse-purée
_ Doc, vous seriez bien aimable de ne pas remettre ce sujet sur la table à chaque fois que nous parlons. Alors, cette traduction ?
_ Il semble que le mot glourg revient souvent, je suppose qu'il veut dire "oui", ou bien "quoi"
_ Il est revenu 252 fois dans les vingt dernières minutes, dit Spot
  Cérébro lui adressa un regard mi-inquisiteur mi-admiratif
_ Laissez tomber, Doc, dit Sto, il est comme ça.
  Le petit groupe continua sa marche vers les ovnis

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 08:00

Le spectacle était curieux. Tous ces super-vilains, certains vêtus de noir, d'autres de rouge, voire même de bleu électrique, ou simplement d'une chemise et d'un jean, tous, avec leurs visages variés, patibulares, ornés d'une boucle d'oreille d'un cache oeil ou complètement masqué, tous, donc étaient en train de pleurer, en meuglant comme des veaux. Spot était surpris, et Sto était atterré.
Face à lui, le seul qui ne pleurait pas, en dehors de Spot, était le professeur Cérébro. Lui, il avait l'air furieux, son visage rouge s'accordait d'ailleurs très bien avec sa barbe rousse.
_ Vous êtes content de vous? Hurla-t-il au héro. Non mais ça vous prend souvent de foutre en l'air une thérapie qui dure depuis près de six mois ? J'étais près d'en faire des citoyens honnêtes, intègres, et surtout ordinaires, et vous leur demandez d'un coup de replonger dans leur ancien vice.
Sto prit un air penaud.
_ Non, mais je ne voulais pas les vexer, ni leur ruiner leur thérapie. Non, faut pas pleurer comme ça capitaine Massacre. Monsieur Darkwing, je ne voulais pas vous faire de la peine. Séchez vos larmes, monsieur Omnia Killer. Si je vous ai demandé ça, c'est pour vous demander de faire quelque chose de bien, je pensais que ça vous aiderait à vous réinsérer, de m'aider dans la lutte contre les extraterrestres. Non, killmachine, arrête de pleurer, tu sais que ça te donne des interférences
Killmachine, effondré sur le dossier du siège devant le sien, alternait entre vagissement et communication radio impromptue
_ Bouhouhouuuuuuuu!! Krrrrr ajoutez la mayonnaise, et après jetez tout ça au feu fruiiiiiiiit! Meuheuheuuuuuuuuuuuuu! grzzzzzzz dans le reste de l'actualité, un orang-outan Dzzzzziiiiiit! bouhaaaaaaaaaahahahahahaaaaa! triuooooooooo! Blou glaglou glagloin hou glaglou klapoin shloubi kapoué!
 Entendant ces derniers mots, Sto reprit instantanément contenance et pointa killmachine du doigt
_ RESTE SUR CETTE FREQUENCE! hurla-t-il

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 08:00

Les ténèbres... l'oubli. Sto flottait dans dans un semi-coma agréable, rassurant. Soudain, il se réveilla, comme ranimé par un instinct de super-héro. Autours de lui, les super-vilains aux costumes bariolés ronflaient, avachis sur leur siège, certains s'étaient même renversé du café sur les jambes. Spot lui, était debout et les regardait, d'un air mi-candide mi-bienveillant.
_ Spot, mais... Que s'est il passé ? J'ai l'impression d'avoir dormi des mois. C'est une arme des extra-terrestres, ou quoi ?
_ Oh, non, monsieur Sto, ça fait à peine dix minutes que vous dormez. Ca fait toujours ça quand je présente un bilan statistique ou que je raconte ma vie.
  Sto regarda avec stupéfaction le maitre de cérémonie en train de dormir, bavant dans sa barbe.
_ Vous avez même réussi à endormir le professeur Cérébro. vous êtes quelqu'un de dangereux, vous. Va falloir les réveiller!
_ Ah, pour ça j'ai un truc. Hem, hem. PAUSE CAFE!
  les vilains se relevèrent tous comme un seul homme
_ ca marche ici aussi, constata Spot avec un sourire
_ Hem... dit le professeur Cerebro. Très intéressant, votre exposé, monsieur Spot. Le prochain à parler est, normalement...
_ Je m'excuse de vous interrompre, di Sto en se levant, mais je crois avoir assez attendu. J'ai besoin d'aide, et vous êtes les seuls à pouvoir me la fournir

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 08:00

            Spot était ravi ! Il y avait trente personnes dans ce lieu, un échantillon significatif de population. Il était déjà en train de faire une étude sur les premiers critères visuels quand une baffe virtuelle le remis dans le contexte de la situation.

_ Faudrait quand même que tu te rendes compte de la situation couillon, c’est l’invasion, la guerre !

_ Oh, laisse moi, la fin du monde a déjà eu lieu !

  Spot s’interrompit en voyant une trentaine de visage le fixant d’un air soit méfiant, soit outré. Sto avait mis sa main devant ses yeux, il fit un effort de respiration avant de dire

_ C’est un ami à moi, ne faites pas attention.

  Le témoignage interrompu par Spot reprit…

_ Non mais ça ne va pas la tête ? Pourquoi vous avez dit ça, d’ailleurs ? Chuchota Sto.

_ Excusez moi, je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais j’ai mon propre fantôme qui se balade dans ma tête.

_ Hein ? Bon, d’accord, on en reparlera. Le prochain à parler, c’est Bob, j’ai promis d’être attentif.

 

Un homme jeune au bras droit métallique, arborant une barbe courte se leva. Il se présenta brièvement :

_ Bonjour, moi, c’est bob

_ Bonjour, Bob ! répondit en chœur l’assemblée.

_ Vous me connaissez peut être sous le nom de killmachine. J’ai longtemps été méprisé des filles parce que je ne suis pas très beau et pas très costaud. Alors, j’ai bricolé un robot qui s’est greffé dans ma tête et m’a comme qui dirait bionisé le corps. Je suis devenu plus costaud, mais les filles ne m’ont pas approché davantage, et même lorsque j’ai puni un type qui m’avait tabassé avant… Je l’ai tassé tellement qu’il tenait dans une boite de 30cm de coté… Elles ont fini par avoir peur de moi. Alors je suis devenu vraiment méchant, et puis j’ai voulu tuer le monde entier, et j’ai eu affaire à monsieur Sto, que je remercie d’être là, d’ailleurs et … grzzzzzzz. KKKKKRRRRRRRRRCCHHHHHHH !!!!! Like a virgin ! Touched for the very…fuuuuuiiiiiiiiiii!  A bicyclette ! Y’avait Fernand, y avait Firmin… ziiiiiiiiit!!! Sur la majeure partie du pays, beau temps, malgré… Gnniiiiii ! excusez moi, j’ai des interférence avec les émissions de radio. C’est d’ailleurs grâce à ce défaut que monsieur Sto a réussis à me maîtriser. Bref, voilà. Ca fait trois mois que je viens à ce groupe, et j’ai vraiment envie d’aller du bon côté, mais c’est pas facile, et… snif !! excusez moi… quand je pense au mal que j’ai fait… je… je suis tellement désol… KRIIIIIIII ! fluiuiuuuiuiuiuiuiuiuiuiu ! Quand on est con… on est con …. Kruiiiii ! une influence majeure dans la musique trans-techno-punko bilatérale du sud ouest du japon, masamunano kosichimamure reste… triiiiiiiiiiirooooooooo ! Pour votre santé, mangez au moins çinq… Grrrrrrrrrrrr !!! Ouf ! Désolé, c’est lorsque je pleure, ça amplifie les interférences. Voilà ! Merci de m’avoir écouté !

Tout le monde applaudit. Ils savaient que ce n’était pas facile à bob de témoigner dans ces conditions. Un homme barbu, vêtu d’un complet-veston impeccable se leva et lança.

_ Je crois que nous avons été présenté de manière un peu incongrue au dernier arrivant. Pourriez vous vous lever et vous présenter monsieur ?

  Spot, se rendant compte que c’était de lui qu’on parlait se sentit un peu gêné.

_ Non, mais en fait, moi je ne suis pas là pour. Enfin, je ne suis pas un ancien vilain… Sto, dites quelque chose

_ Ah, là, répondit Sto, vous vous démerdez tout seul, comme un grand !

_ Nous vous avons mal entendu, dit le barbu. Voulez vous bien vous lever ?

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 08:00

            L’affiche annonce en caractère gras :

« RETROUVER LE DROIT CHEMIN : Les super vilains anonymes ou pas. Réunions hebdomadaires le samedi de 15h à 18h. »

 Sto et Spot étaient en contemplation devant le morceau de papier jaune placardé au mur à coté d’une porte en bois noir.

_ C’est ça alors, votre club des ratés ?

_ C’est le nom officieux de ce groupe. Pour la petite histoire, c’est moi qui les ai tous battus. Comme la prison dans apocaville laisse à désirer, un ancien psy a lancé cette idée d’un groupe de travail.

_ Ah ! Faut avouer que c’est original comme méthode

_ Oui, mais ça marche trop bien. Ils sont devenus des loques. Et je me prépare à leur demander de l’aide. Y a plus qu’à espérer qu’ils ne vont pas se mettre tous à chialer

_ Mais vous êtes sûr qu’ils vont vous laisser entrer ?

_ Vous voulez rire ? Ma présence est obligatoire à chaque session. Je suis le parrain de chacun d’eux…. Et puis je sers le café aussi.

_ C’est comme ça à chaque invasion du deuxième samedi du mois ?

_ Non, aujourd’hui c’est différent. Les vaisseaux n’ont pas atterri.

Repost 0
Published by Space Freak - dans Un Monde Moins Ordinaire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche