Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 08:00

            La voix dans la tête de David lui parlait avec de plus en plus de force. La chose endormie au plus profond de lui se réveillait, avec un réveil à la fois mauvais et extatique. David ne pouvait rien faire d’autre qu’assister. «  Comment… pourquoi ? Se demandait il. »

_ Tu savais que ce n’était pas terminé, space fiotte. Et maintenant, il est temps que je reprenne les choses en main.

Le sang noir comme la nuit se propageait autours de la plaie, jusqu’à recouvrir complètement le space freak. La forme humaine qui en résultat se releva, parcouru du regard les lieux, lentement, savourant cette première victoire. Son regarda croisa les deux mutants responsables involontaires de son réveil. Il leur adressa un sourire noir. B dirigea les mitrailleuses vers elle et fit feu. Les balles furent absorbées par la forme noire, comme si elles rentraient dans de l’encre. La forme bondit en l’air et fonça sur B. Ce dernier tendit les bras en défense et créa un champ répulsif qui arrêta la forme dans son élan. Elle sembla flotter un instant, serra les poings, et soudain, ce fut B qui partit en arrière, pour être assommé par un mur. Elle atterrit pour tourner les yeux vers C. De nouveau elle bondit. C para le premier poing, puis le second, mais il ne put parer le troisième poing qui surgit du ventre de la chose. Il fut aussi assommé contre un mur.

 

            Wonderboy cessa de sourire. Son attention fut soudain captée par ce qui se passait à l’autre bout de la ville. Dans sa tête, un signal d’alarme se fit entendre. David venait de lui lancer un ultime appel au secours. Overman profita de cette baisse d’attention pour lancer son poing brûlant. Il ne pouvait pas le rater, et pourtant il le rata. Wonderboy para le coup comme il aurait chassé une mouche puis, sans avoir l’air d’y penser, il lui donna un coup derrière le genou ce qui le força à s’agenouiller au sol, puis il lança son pied contre le visage de l’Overman, et le colosse s’effondra. Ce dernier se releva juste à temps pour voir le nuage de poussière marquant le chemin emprunté par le space freak. Il vit aussi un véhicule.

 

            La forme noire exultait. Enfin libre, et puissant. Le chaos ambiant la ravissait. Elle fit quelques pas, vit un pylône, se dirigea vers lui, l’inspecta un instant, et l’arracha comme on arrache un brin d’herbe. L’élagua, et quand la barre de métal eut une taille correspondant à deux fois la sienne, elle fut satisfaite. De sa main, du noir coula pour recouvrir complètement le métal. La chose entre ses mains changea de forme, devint une lame acérée terminée par un court manche. Elle fit jouer la lame en l’air, et sourit, chant noir était ressuscité à son tour. D’un geste vif, elle leva sa nouvelle arme devant elle pour parer le coup des lames de Wonderboy qui venait juste d’apparaître dans le paysage. D’un violent geste, elle repoussa le nouvel arrivant qui roula en l’air et retomba sur ses jambes. Pointant les canons de ses armes sur son adversaire, Wonderboy mit ses index sur les détentes, mais ne fit pas feu pour autant.

_ Alors, Ne serait-ce pas le petit rejeton de ce bon vieux Kasel-riga ? Alors, on hésite avant de tirer ?

_ Ca ne serait pas utile, hein, espèce de ketchup rance ? Je vais te régler ton compte et tu n’as pas intérêt à me rendre David en mauvais état si tu veux mourir sans souffrir.

La chose rit, la situation était tellement ridicule. Wonderboy savait pertinemment qu’il n’avait aucune chance. Tout ce qu’il avait pour lui, c’était sa folie. Eh bien, qu’il approche, le fou. Mais, qu’est-ce donc ? Un nouvel arrivant ? Costaud, les bras lumineux. Le volant du véhicule dans lequel il arrive à moitié gelé, à moitié fondu. L’Overman bondit du véhicule et se dirige vers Wondrerboy.

_ Eh, toi, je crois qu’on a pas fini ce qu’on a commencé.

_ Oh, toi, ce n’est pas le moment, je n’ai pas le temps de jouer. Y a mon copain qu’est dans cet espèce de goudron, alors, tu vas jouer ailleurs.

_ Non mais, écoutez moi ce pédant ! Comme si… Mais au fait, c’est qui, ce type ?

  Il y eut comme une espèce de douche froide virtuelle dans l’esprit de l’Overman. Pourquoi avait il participé à ce pillage ? Pourquoi s’était il battu avec ce mec aux flingues ? Qu’est-ce que cet espèce de mec liquide noir ?

  La forme noire regardait la dispute avec amusement. Elle laissa glisser son arme dans sa main, le pommeau touchant le sol. Puis frotta son poignet contre le tranchant de la lame, nonchalamment. Elle tendit son poignet ainsi ouvert le sol. Le liquide noir tomba au sol, mais ne s’étala pas, et fut comme absorbé par le sol.

            Wonderboy répondit à la question posée par son adversaire.

_ Ce type, devant nous, c’est mon copain qui est dedans, et il faut qu’on le sorte de là. Et ce qu’il est en train de faire, c’est pas bon, pas bon du tout…

Partager cet article

Repost 0
Published by Space Freak - dans L'erreur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Space Freak
  • Le blog de Space Freak
  • : Je crois que je sais écrire de la science fiction
  • Contact

Recherche